mercredi 26 octobre 2011

Spitting blood.



















Suite au post d'avant-hier, j'ai décidé pour vous, rares lecteurs de ce blog, de partager la recherche d'avenir de ce projet(et aussi les autres boulot à venir).
N'ayant reçu qu'un mail laconique mettant un terme au contrat, je suis en attente de réponse de l'éditeur. Quid de l'avance sur droit restante, une fois le projet terminé(en fin de semaine)? Il reste la moitié de l'avance à être rémunérée, et je ne compte pas faire une croix dessus. 6 mois de travail(plus le reste en amont), ça se rémunère. Ensuite, quel avenir pour la série? Je récupère, suite à l'annulation du contrat, les droits du troisième tome. Ce qui bloque totalement la sortie d'une intégrale chez un autre éditeur, vu que les droits des premiers tomes restent chez l'éditeur historique. Cela équivaut à s'asseoir sur l'oeuvre artistique d'un auteur que l'on a soutenu. Pour ce qui est de l'éditeur, j'ai eu vent du changement de cap pendant le festival du livre de Paris, en avril. Une des questions est de savoir si ils savaient pertinemment qu'ils arrêtaient l'édition, et qu'ils ont signé leurs auteurs en connaissance de cause, sachant que les contrats ne seraient pas honorés, ou si ils pensaient encore pouvoir tenir l'activité éditoriale.
Autre chose, je ne suis pas le seul auteur dans le cas, je suis au courant d'autres séries arrêtées: Ankh, Branleurs, Carnaval, les aventuriers du dimanche, Luluabourg, Yesterday. Il y a aussi des one-shot signés: le coeur velu, et sûrement d'autres albums dont je n'ai pas eu ouïe-dire.

Voilà pour ma part. J'attends un message de l'éditeur qui me donnera ses arguments, je pense qu'un accord est envisageable, je dois aussi leur laisser le temps de s'organiser, ils changent de cap et cela doit être assez chaotique. De plus, l'équipe était vraiment chouette, et je tiens à dire qu'ils ont vraiment soutenus mes projets, qu'ils ont l'air d'y avoir cru, et je suis reconnaissant pour ça. Tous les éditeurs n'auraient pas pris ces risques éditoriaux, et ça a fait leur force ainsi que leur faiblesse. J'ai passé des moments super chouette avec eux en festival, et je pense compter un des éditeurs comme un ami.

Voilà pour la diatribe, je vous dirai comment avance le règlement du problème et ensuite la palpitante histoire de la recherche d'autres éditeurs pour l'intégrale!
ha et l'image, c'est la page 90!

7 commentaires:

  1. OH putain y'avait que des trucs que j'attendait dans la liste que tu cites...
    merde merde merde.
    je suis bien content que tu donnes des news, je suis tout ça avec impatience et une crainte indéfinie.

    RépondreSupprimer
  2. C'est une histoire triste. Mais dans quelques mois/semaines j'espere pouvoir venir te voir le sourir aux levres pour me faire dédicacer Oklahoma Boy l'intégrale. Et si possible dans un beau format comme BLAST.

    Pareilpour les aventuriers du dimanche ...

    RépondreSupprimer
  3. Il y avait Carnaval aussi.

    RépondreSupprimer
  4. Merci Antoine! Et oui, j'espère que ça va se régler!
    Maintenant je corrige l'orthographe!

    RépondreSupprimer
  5. Carnaval, exact, je mets ça Yohan!

    RépondreSupprimer
  6. Bon courage avec tout ça Gillou! Je suis sûr que ça peut s'arranger, ça ne serait pas la première fois qu'une série (livres ou BD) commence chez un éditeur et finit chez un autre.

    RépondreSupprimer